Projections hommages à René Vautier

Publié le : , par  Les Mutins de Pangée

Présentation-hommage à René Vautier par les Mutins de Pangée, coopérative audiovisuelle. Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site

« René Vautier était à l’avant-garde et donc le pouvoir a toujours essayé de le réduire au silence : grenades à tir tendus pendant les manifs, décrets Pierre Laval sur les colonies et visas de censure, mais aussi la prison et les destructions de bobines. Pendant la guerre d’Algérie, l’armée française lui a carrément tiré dessus, lui laissant le souvenir d’un morceau de caméra dans la tête. Des balles contre des images !
René Vautier a défié la censure toute sa vie, jusqu’à faire tomber le principe de visa de censure politique en France (après sa grève de la faim en 1973).
Mais la censure économique a remplacé la censure politique. Et comme il avait toujours un train d’avance, René avait compris ça très vite. A son retour d’Algérie, il avait encore choisi les chemins de traverse en produisant et diffusant ses « images sans chaînes » sous forme coopérative (L’UPCB), grâce à des souscriptions et des "réseaux parallèles" de diffusion. Malgré toutes les difficultés rencontrées, René Vautier laisse une oeuvre cinématographique très originale, des films sensibles, des films drôles, très loin de la caricature habituellement faite du cinéma dit « militant », marginalisé par les chiens de gardes cultureux. Personne n’a tourné autant que lui. On l’a repéré dans environ 180 projets, depuis La grande lutte des mineurs de 1948. Beaucoup d’images ont été détruites ou perdues. Malgré son prix à Cannes en 1972 pour Avoir 20 ans dans les Aurès, d’autres projets de fictions n’ont jamais pu voir le jour. Mais à chaque mètre de pellicule retrouvée, René Vautier prend toute son ampleur dans l’histoire du cinéma.
Aujourd’hui, ses images circulent partout et on envoie toutes les semaines des DVD dans tous les coins du monde. Des jeunes cinéastes découvrent encore les films de Vautier à Kinshasa, Alger, New York… L’homme qui avait raison avant tout le monde a vaincu ! Nous sommes René ! »

Depuis le décès de René Vautier, « les réseaux parallèles » se mobilisent à nouveau pour lui rendre hommage.
Les prochaines projections dont nous avons connaissance sont indiquées ici

Quelques articles et émissions récentes sur le cinéma de René Vautier consultables sont regroupées en bas de cette page

Un film inédit réalisé par René Vautier et sa fille Moïra a été terminé fin 2014 : Histoire d’images et images d’Histoire ainsi qu’un portrait filmé de René Vautier par Oriane Brun-Moschetti : Salut et Fraternité (les deux documentaires produits par nos potes de Ciao Films).

Des vidéos sur René Vautier sont visionnables sur le site des Mutins de Pangée.

A VOIR... DU CÔTÉ DES ECRANS MILITANTS

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017