Films en Luttes et en Mouvements (FLM)

Publié le :

Le cinéma, à sa manière, témoigne de l’émergence des mouvements sociaux et les renforce. À la fois témoins et matériaux d’histoire, bon nombre de films produits de façon classique, militante ou associative montrent, par leur existence même, la force de propositions constructives qui existe dans ces mouvements. Le cinéma est à la fois un excellent témoin et un vecteur de mobilisation citoyenne.

Le projet Films en Luttes et en Mouvements est davantage qu’une base de données filmique en ligne : il s’agit de construire un réseau entre partenaires qui œuvrent dans le domaine du cinéma.

Concrètement, Films en luttes et en mouvements (FLM), qu’est-ce que c’est ?

Plateforme internet du cinéma militant, Films en Luttes et en Mouvements est un catalogue collectif autour des mouvements sociaux. Il recense des films qui donnent envie de changer le monde, en informant, en s’engageant, en résistant, en soutenant des structures mobilisées, en donnant la parole à ceux qui ne l’ont pas souvent dans les canaux d’informations traditionnels.
Cette plate-forme est la conjonction du travail de différentes structures qui jouent des rôles différents : bases de données thématique, médiathèque des mouvements sociaux, collectif de vidéos citoyennes, festivals, centres audiovisuels... Elle permettra ainsi de connaître l’existence de ces films, mais également de les localiser pour savoir où et comment les visionner, qui en possède les droits et comment les programmer.

Concrètement, le portail FLM vous permet de faire une recherche de films à travers les différents catalogues de ses participants. Ainsi, lorsque vous effectuez une recherche via le moteur du site, ce portail vous donne accès à des résultats de films issus de plusieurs catalogues et vous renvoie ensuite sur les pages des structures correspondantes.

Vous pouvez consulter le site à cette adresse : http://films-luttes-mouvements.net/

Films en Luttes et en Mouvements, c’est qui ?

Plusieurs structures apportent leurs contributions au site FLM, et ce sont donc les films de toutes ces structures qui sont recensés sur ce moteur de recherche.

  • Autour du 1er mai : des films qui interrogent la société, la base pour les trouver. La base Autour du 1er mai propose sur le net, aux professionnels comme aux amateurs, aux médiathèques, aux associations, aux syndicalistes, mutualistes, membres de la société civile, aux chercheurs, à tous... un catalogue raisonné de films, identifiés et localisés. Via la plateforme FLM, vous êtes dirigés vers une "fiche film" : vous y trouvez alors le résumé du film, les informations techniques et génériques, et les coordonnées des structures auxquelles vous adresser pour visionner ou projeter le film. Véritable "plus" de la base, vous avez également la possibilité de rebondir vers d’autres films de la même thématique grâce au chemin d’accès thématique dans lequel est référencé le film ainsi que grâce à l’arbre de l’histoire quand le film fait référence à une période historique bien définie. Nous proposons également des sélections de films qui sont des filmographies retreintes en lien avec un thème d’actualité. Enfin, vous avez également la possibilité de voir les autres films référencés du réalisateur ou du producteur en cliquant sur son nom à partir de la fiche film.
  • Le CEDIDELP : pour une autre information Dès ses débuts, en 1981, le CEDIDELP a cru au pouvoir de l’information alternative puisqu’il s’est créé à travers la mise à disposition de publications (revues, journaux, ouvrages) censurées dans leurs pays d’origine, sous le joug de la colonisation et des dictatures (Chili, Uruguay, Maroc, Iran...). L’accès à des réalités invisibles, peu médiatisées, parfois déformées par les grands médias, là est la mission du CEDIDELP, à travers son centre de documentation et son site internet. Aujourd’hui, cette mémoire des luttes se retrouve dans les ouvrages, les revues, les films que le CEDIDELP a accumulés depuis 1981, aux côtés de son fonds audiovisuel qu’il développe depuis 2009 au sein de la Médiathèque des mouvements sociaux. Convaincu de l’importance de l’information comme levier d’émancipation des citoyens, le CEDIDELP a choisi de s’emparer du film (documentaire, reportage, vidéo courte, film associatif et participatif) qui est perçu comme un vecteur de dénonciation et de propositions.
  • Le Comité Français pour la Solidarité Internationale : des images et des mots sur les désordres alimentaires du monde. Le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) coordonne la campagne ALIMENTERRE dont le festival de films documentaires est l’évènement central. Du 15 octobre au 30 novembre chaque année, en France, en Europe et en Afrique de l’Ouest, il invite à des projections-débats avec des spécialistes sur les enjeux agricoles et alimentaires Nord - Sud, à partir d’une sélection de films documentaires. Le festival est organisé par 600 acteurs régionaux et locaux formant le réseau ALIMENTERRE. Le centre de ressources web permet de retrouver tous les films et outils de sensibilisation, de suivre les actualités et de creuser les questions essentielles.
  • De la Plume à l’Ecran Depuis sa création en 2008, l’association De la Plume à l’Ecran promeut le cinéma amérindien (films réalisés et/ou produits par des Amérindiens) afin de combattre les stéréotypes véhiculés à l’encontre des peuples autochtones des Amériques, principalement dans les médias, et afin de défendre leurs droits fondamentaux, dont, au premier plan, le droit à la libre expression de soi et à la redéfinition de sa propre image.

Voir en ligne : Films en Luttes et en Mouvements (FLM)

RESEAU AUTOUR DU CINEMA MILITANT ET CITOYEN

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017