Echos de la Terre : Perspectives amérindiennes sur le changement climatique Le 2 octobre 2015 à 18h

Publié le :

En amont de la réunion stratégique internationale de mobilisation à Paris des 3 et 4 octobre prochains et en ouverture de la 2e édition du cycle de projections « Films en Sociétés », le Cedidelp s’associe au Festival Ciné Alter’Natif, festival de films amérindiens, afin de consacrer une séance aux perspectives autochtones sur le changement climatique.
Trop souvent marginalisés et considérés comme un frein au développement et au progrès, les savoirs autochtones peuvent pourtant s’avérer utiles pour évaluer les risques qui menacent notre environnement, mais également pour considérer le potentiel de certaines stratégies d’adaptation séculaires.

Programmation :

Qapirangajuq : Savoir inuit et changement climatique, de Zacharias Kunuk (Inuit) et Ian Mauro, Canada, 2010, 60mn, VO ST FR Exclusivité !
L’impact du changement climatique au Canada vu par ceux qui y sont directement confrontés. Dans ce documentaire produit par Isuma Productions, première société de production autochtone d’Amérique du Nord, des membres du peuple inuit partagent leur expérience et racontent comment le paysage a évolué, comment le ciel a changé de couleur et à quel point les espèces animales ont évolué. Leurs perspectives – transmises par des siècles de connaissance pragmatique et partagée – révèlent une profonde intimité avec leur environnement et défient avec conviction les récits habituels des médias sur le changement climatique. Témoignages troublants sur l’apparition d’une nouvelle flore, modifications de la faune, dégel du permafrost et diminution du point de congélation... autant d’éléments qui ne permettent plus de mettre en doute le fait que le changement climatique est devenu une question de droits de l’homme pour de nombreuses personnes autochtones.
Zacharias Kunuk (Inuk) est un cinéaste de renom qui a réalisé les longs-métrages de fiction Atanarjuat (l’homme rapide), caméra d’or à Cannes en 2001, et Le Journal de Knud Rasmussen, qui a ouvert le Festival International du Film de Toronto en 2006. Kunuk a reçu l’ordre du Canada en 2005.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=yee9rKOlMUo

Ce long-métrage documentaire sera précédé des courts-métrages :

Bloodland , de Elle-Máijá Tailfeathers (Blackfeet/Sami), Canada, 2011, 4mn11, muet Exclusivité !
Fiction expérimentale, Bloodland dépeint de manière frappante l’impact irréversible de l’exploration pétrolière et gazière sur notre planète, et en particulier l’impact de la fracturation hydraulique sur Kainaiwa, la réserve blackfeet au Canada. Ce film a été tourné avec une équipe entièrement autochtone.

Haïda Raid 3 : Save our waters ! , de Amanda Strong (Métis/Cree), Canada, 2014, 4mn30 VO ST FR Exclusivité !
Le peuple haida ne mâche pas ses mots dans ce vidéo-clip d’animation, créé en réponse à l’approbation par le gouvernement fédéral du Pipeline Enbridge Northern Gateway au Canada... Les autochtones d’Haida Gwaii sont fermement opposés à ce projet très controversé de pipeline et à l’introduction du trafic pétrolier sur les côtes du Nord-Ouest du Canada.

Un débat avec Tom Goldtooth (Indigenous Environmental Network) et la GGJAlliance suivra la projection.

Date : le vendredi 2 octobre 2015 à 18h
Lieu : Cinéma La Clef, Paris 5e
Tarif : 6,50€, réduit 5€


« Films en Société »
Le cinéma nous met en rapport avec le monde, nous fait partager et ressentir… Et si regarder des films avec d’autres pouvait aider à construire un autre regard sur le monde, fait de plaisirs partagés, de questionnements et, surtout, d’envie d’agir ?
Le cycle de projection « Films en sociétés » a pour objectif de favoriser la réappropriation par les citoyens des sujets de sociétés à travers le film et de les inciter à agir. Convaincu de l’importance de l’information comme un levier d’émancipation des individus, le Cedidelp a choisi de s’emparer du film sous toutes ses formes pour exprimer des réalités de la société, en France et ailleurs, et transmettre des savoirs, des opinions en faveur de l’émancipation citoyenne. L’outil filmique est perçu comme un vecteur de dénonciation mais aussi de proposition.
https://www.facebook.com/FilmsenSociete

Festival Ciné Alter’Natif
Depuis 2009, le Festival Ciné Alter’Natif, événement unique en Europe, propose des films et des documentaires exclusivement réalisés/produits par des Amérindiens. Le but est de sensibiliser le public à la richesse des créations cinématographiques et audiovisuelles amérindiennes. En présence d’invités amérindiens, l’équipe entièrement bénévole du Festival Ciné Alter’Natif offre une tribune à cet autre cinéma et permet d’en faire découvrir l’extrême variété (courts métrages, longs-métrages, fictions, documentaires) ainsi que la richesse artistique, drôle et percutante.
http://delaplumealecran.org/#festival

Contacts :
Sophie Gergaud
Chargée de projets au Cedidelp
cedidelp@ritimo.org

A VOIR... DU CÔTÉ DES ECRANS MILITANTS

AgendaTous les événements

octobre 2016 :

Rien pour ce mois

septembre 2016 | novembre 2016