Le cinéma de Rithy Panh

Publié le : , par  Sophie GERGAUD

Chaque trimestre, le Cedidelp vous livre sa chronique sur un DVD d’actualité dans la revue Altermondes !

Altermondes, une publication trimestrielle disponible en kiosque et sur abonnement ! En savoir plus : le site d’Altermondes

Altermondes n°40, décembre 2014, p.52-53


« Dis la vérité, puis fais une cérémonie. Transmets cela aux morts pour qu’ils retrouvent la paix. » (la mère d’un ex-bourreau dans S21).

Ce coffret rassemble une part essentielle de l’œuvre de Rithy Panh, confirmant que, dans le monde du documentaire, il demeure un réalisateur à part. Ayant peu recours aux images d’archives, refusant toute voix off informative, sa démarche relève davantage d’un processus au long cours, celui de faire la paix avec l’histoire de son pays en reconstituant visuellement sa mémoire, émiettée et progressivement effacée par les Khmers rouges qui n’ont laissé qu’un « génocide sans images, presque sans traces », selon l’expression de Serge Daney. Les films de Panh comblent peu à peu ce manque, avec une force incroyable. Confrontant victimes et bourreaux avec tact et subtilité, sans effet dramatique ou esthétique superflu, il libère la parole de chacun et restitue sur pellicule la mémoire des mots, des lieux mais aussi des gestes, humiliants et douloureux. Panh veut croire « que chaque témoignage est une petite pierre qui contribue à édifier un rempart contre la menace toujours possible, ici et ailleurs, du retour de la barbarie ». Il ne s’agit pas de permettre aux bourreaux de se laver de leurs crimes, Panh considère davantage ses films comme « un espace de dialogue où chacun assume ses responsabilités vis-à-vis de l’histoire », retrouvant son humanité afin de garantir une certaine culture de paix et de vivre ensemble, loin des mensonges de l’amnésie historique et de l’anonymat génocidaire. Panh continue ce travail mémoriel indispensable avec Duch, le maître des forges de l’enfer (2011) et L’Image manquante (2013), récompensé cette année à Cannes.

Le cinéma de Rithy Panh 1989-2002 – Coffret DVD
2 DVD
Site 2, 1989, 86mn
La Terre des âmes errantes, 1999, 106mn
Bophana, une tragédie cambodgienne, 1996, 59mn
S21, la machine de mort khmère rouge, 2002, 101mn
En complément : livret de 52 pages (La parole filmée. Pour vaincre la terreur par Rithy Panh et une analyse de ses films par le journaliste James Burnet).
Sortie : 21 mai 2008

LES CHRONIQUES DVD POUR ALTERMONDES

AgendaTous les événements

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017