Festival AlimenTERRE du 15 octobre au 30 novembre

Publié le :

Historique

Fin 2007, le Festival de films ALIMENTERRE a vu le jour dans un cinéma parisien. Depuis, grâce à la formidable mobilisation du réseau ALIMENTERRE, il a pris une belle envergure. En 2011, 523 projections-débats recensées ont été organisés en France et à l’étranger . Près de 25 000 spectateurs y ont participé. Le Festival de films est aujourd’hui la principale activité de la campagne ALIMENTERRE et un excellent vecteur de sensibilisation et d’échanges.

Pourquoi ?

Le Festival de films ALIMENTERRE vise à :

  • informer de façon objective un public large sur les différents enjeux permettant ou non un accès à une alimentation saine et suffisante pour tous
  • inciter à une réappropriation de la question alimentaire par les citoyens, en reconsidérant ainsi le travail des agriculteurs
  • proposer des pistes d’action concrètes pour soutenir un modèle agricole plus équitable, et plus respectueux de l’environnement et des écosystèmes ;
  • sensibiliser les futurs professionnels agricoles sur les impacts des modèles agricoles choisis
  • provoquer des débats participatifs, ouverts voire contradictoires entre tous types d’acteurs sur les questions agricoles et alimentaires.

Quand ?

Le Festival est organisé chaque année du 15 octobre au 30 novembre. Il fête sa 6e édition en 2012 !

Du 18 octobre au 15 novembre, le Cedidelp vous propose une projection par semaine dans le cadre de ses Ciné-Débats AlimenTERRE.

Le Cedidelp s’investit pour la première fois dans le Festival AlimenTERRE en apportant son expertise en tant que médiathèque des mouvements sociaux.

Biopiraterie et souveraineté alimentaire, quelles solutions ? : Jeudi 25 octobre à 20h au CICP

  • Projection de Pillage des ressources naturelles : qui possède la vie ?, d’Ingrid Sinclair, 2002, 26’
    et de Riz du Bénin, riz de demain, de Félix Vigne, 2011, 18’

    Voir la bande-annonce de Pillage des ressources naturelles

    Voir la bande-annonce de Riz du Bénin, riz de demain

  • Résumé de Pillage des ressources naturelles : qui possède la vie ? : Quand la Suisse et les États-Unis ont exploité les savoirs indigènes et la biodiversité du Zimbabwe et de l’Inde, brevetant les traditions médicinales et le fameux riz basmati, ils se sont vite retrouvés au cœur d’une bataille que ce documentaire prend pour exemple. A travers ces vols scandaleux de ressources naturelles de pays pauvres par des multinationales, le film propose des solutions pour la protection des droits des communautés indigènes.

  • Résumé de Riz du Bénin, riz de demain : Ce documentaire présente l’état des lieux de la filière riz au Bénin et les perspectives de son développement.
  • L’avis d’AlimenTERRE : Le film aborde le développement de productions locales pour une consommation locale. Il est agréable, clair et bien construit. Il montre bien les différents enjeux de développement de la filière riz.

    Les Mardis du cinéma de l'AFASPA présentent {PDF}

  • Les intervenants
    Eric Meunier, InfOGM
    Pierre Johnson, expert sur la biodiversité et le commerce équitable
  • Lieu :
    CICP
    21ter rue Voltaire
    75011 Paris
    M° Rue des Boulets
    Participation libre

    Les Ciné-Débats du Cedidelp : Planète à vendre ! : Mardi 30 octobre à 20h au Bric à Brac Bar

    Ouverture des Ciné-Débats du Cedidelp dans le cadre du Festival AlimenTERRE, une session de rattrapage vous est proposée pour voir le film Planète à vendre, réalisé par Alexis Marrant au bar culturel Le Bric à Brac.

    Le film aborde l’exploitation des terres cultivables des pays en développement par des puissances occidentales et émergentes.

  • Lieu :
    Bric à Brac Bar
    108 rue Oberkampf
    75011 Paris
    M° Saint Maur ou Parmentier
    Entrée libre

    Quand "agro-caburants" rime avec "exploitations humaines", quelles alternatives ? : Jeudi 8 novembre à 20h30 au Cinéma La Clef

    En partenariat avec l’association Autres Brésils

  • Projection de La face cachée des agro-carburants, d’An Baccaert, Nico Muñoz et Cristiano Navarro, 2011, 32’
    et de Du sucre et des fleurs dans nos moteurs, de jean-Michel Rodrigo, 2006, 52’

    Voir la bande-annonce de La face cachée des agro-carburants

  • Résumé de La face cachée des agro-carburants : A l’ouest du Brésil (Mato Grosso do Sul), les indiens Guarani-Kaiowá ont perdu 90 % de leur territoire depuis 1915. Après le bétail et le soja, leur cauchemar est devenu l’expansion des cultures de canne à sucre pour la production d’éthanol. La faim s’installe, un comble pour ce peuple dont la variété des aliments faisait autrefois l’admiration. Aujourd’hui confinés dans des réserves, ils se battent pour retrouver leurs droits et leurs terres.
  • L’avis d’AlimenTERRE :
    Le film est poignant, avec un bon rythme et de belles images, mais d’autres assez dures ! Le choix des agrocarburants en opposition au droit à l’alimentation des populations indigènes du Brésil est tout à fait intéressant. C’est un exemple précis et concret qui donne l’impression de comprendre vraiment le problème de l’intérieur. Il permet aussi d’ouvrir le débat sur l’agrobusiness et les modèles de production.

  • Les intervenants
    Clara JAMART, responsable de Plaidoyer Justice économique à Oxfam France
  • Lieu :
    Cinéma La Clef
    34 rue Daubenton
    75005 Paris
    M° Censier-Daubenton
    Tarif : 6€ (adhérents Autres Brésils ou Cedidelp : 4€)
    Le nombre de places étant limité, merci de réserver : cedidelp@ritimo.org / 01 40 09 15 81

    Clôture des Ciné-Débats du Cedidelp : Le Bien Vivre au Guatemala, des solutions pour demain - Jeudi 15 novembre à 20h30 au Cinéma Le Nouveau Latina

    En partenariat avec les Jeudis du Festival International du Film des Droits de l’Homme de Paris : www.festival-droitsdelhomme.org

  • Projection de La era del buen vivir, d’Aline Dehasse et Jeroen Verhoeven, 2011, 52’

    Voir la bande-annonce de La era del buen vivir

  • Résumé de La era del buen vivir  : Le film raconte l’histoire de Mayas d’aujourd’hui. Après 500 ans de colonisation et une guerre civile sanglante, ceux-ci font face à la globalisation de la société de consommation, à des difficultés d’accès à la terre, au pillage des ressources naturelles et aux impacts du réchauffement climatique. Mettant en pratique leur définition du développement, bien loin des conceptions imposées par l’Occident, ils construisent leurs propres solutions pour demain.
  • L’avis d’AlimenTERRE : Coup de cœur du comité de sélection, ce film a fait l’unanimité, tant sur le fond que sur la forme. Le point fort de ce film est sans conteste la richesse des thèmes abordés, qui participent à la définition de la problématique de la souveraineté alimentaire. Le message est clair sans être culpabilisateur. Le tout est habilement articulé avec les thèmes relatifs au respect de la diversité culturelle et du droit des peuples à définir, selon un schéma démocratique (accordant une place importante aux femmes), leur modèle de développement humain et durable. Les images sont belles et la vision des mayas change de référentiel.
  • Les intervenants
    Aline Dehasse et Jeroen Verhoeven, co-réalisateurs du film
    Grégory Lassalle, réalisateur et membre du Collectif Guatemala, modérera la rencontre
  • Lieu :
    Cinéma Le Nouveau Latina
    20 rue du Temple
    75004 Paris
    M° Hôtel de Ville
    Tarif plein : 7 €
    Tarif réduit : 5,50 € (étudiants, demandeurs d’emploi, RSA, - de 14 ans...)

A VOIR... DU CÔTÉ DES ECRANS MILITANTS

AgendaTous les événements

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017