Festival « Proche Orient : que peut le cinéma ? » du 30 novembre au 11 décembre 2011

Publié le :

Au cinéma les 3 Luxembourg du 30 novembre au 13 décembre 2011.

Le festival

" On devrait pouvoir comprendre que les choses sont sans espoir et cependant être décidé à les changer... "
Francis Scott Fitzgerald


Ce Festival est le rendez-vous des passionnés du cinéma et du Proche-Orient.

Il permet également, à de nombreux cinéastes de cette région, souvent isolés et parfois en bute à la répression, de vivre des moments privilégiés d’échange et de partage avec leurs confrères et consœurs et le public.

Ce Festival prend évidemment cette année, avec l’Intifada arabe et la reconnaissance internationale croissante de l’Etat de Palestine, une dimension toute particulière.

Pour la première fois, l’Egypte sera présente avec la projection de Zelal, de Marianna Khoury et Mustapha Hasnaoui, une étonnante plongée dans un hôpital psychiatrique du Caire.
Mais aussi de Au Caire de la Révolution de Samir Abdallah, un documentaire sous forme de “work in progress”. Samir Abdallah, cinéaste Egyptien, a grandi en exil en France pendant toutes les décennies de la dictature. Il est retourné en Egypte à la veille de la chute de Moubarak. Il filme sa découverte de son pays, de son peuple, de sa révolution…

Hommages également à deux grands amis disparus : le cinéaste syrien Omar Amiralay, et Juliano Mer Khamis, sauvagement assassiné au Théâtre de la Liberté de Jénine. La journée consacrée à Juliano, en clôture du Festival, sera marquée par la première mondiale de courts métrages et par la projection du film en cours de tournage de Udi Aloni, en la présence de ce derniers et d’étudiants du théâtre.

Le Festival s’ouvrira sur My Land : le cinéaste marocain Nabil Ayouch confronte, dans ce film hors du commun, le témoignage des Palestiniens expulsés en 1948 de trois villages de Galilée et les réactions des Israéliens vivant à côté de leurs vestiges…

En ces temps d’indignation et d’engagement, le Festival recevra également Stéphane Hessel, qui viendra dialoguer avec le public, après la projection de deux documentaires qui lui sont consacrés.

Chaque journée sera dédiée à un thème, avec des projections de films et des débats organisés par des spécialistes :

  • Le Printemps Arabe
  • Le Liban et la Syrie
  • L’Irak et le Kurdistan avec L’âme en sang d’Olivier Morel (94’), un film sous forme de témoignage de soldats à leur retour d’Irak
  • l’Iran avec The Green Waves de Ali Samadi Ahadi
  • Les Etrangers dans leur propre pays
  • Les Femmes avec l’incroyable Woman of Hamas de Suha Arraf. Le témoignage unique de trois femmes engagées au sein du Hamas à Gaza.
  • Peut on rire de tout ?
  • Israël avec la projection de Breaking the Silence ou des soldats israéliens témoignent ouvertement de leur service militaire et la réalité de leur présence en Palestine Occupée,
  • Gaza avec Tears of Gaza de Vibeke Lokkeberg
  • La Palestine : Avant-première de Man without a Cellphone de Sameh Zoabi (80’)
  • Jérusalem (emmurée) ? Avant-première de Tanathur de Tawfik Abu Wael (Festival de Locarno 2011).
PDF - 86.4 ko
Programme du festival Proche Orient

En savoir plus : Site du festival

A VOIR... DU CÔTÉ DES ECRANS MILITANTS

AgendaTous les événements

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017